FAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le prince du milieu- Julian [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince Julian

Royalement indécent.

Royalement indécent.
avatar

Nombre de messages : 34
Age du personnage : 23
Bateau/Equipage : Alterne entre plusieurs.
Le mot de la fin : Voila.
Date d'inscription : 04/08/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Le prince du milieu- Julian [Validé]   Jeu 4 Aoû - 17:42


Prince

Julian



~ Identité ~

Nom : Un truc royal et sexy.
Prénom : Julian
Surnom : Niet, que dalle. Y en a pas.

Age : 23 ans.
Date de naissance : Le 24 aout.

Sexe : Masculin
Race : Humain
Orientation sexuelle : Un peu de tout. Tant que c’est humain et a atteint la puberté depuis un long moment.


~ Corsaire ~

Spécialisation : Officier Supérieur, et, en tant que Prince, représentant du roi à bordNom du bateau :
Grade : Officier supérieur
Depuis combien de temps : Depuis ses seize ans.



~ Apparence ~

Physique :

Il s’agit d’un grand garçon au maintien altier. Il mesure environ un mètre quatre vingt trois et pèse dans les soixante -huit kilos. Il est loin d’être obèse, c’est le cas de le dire. Mais ne ressemble pas à ces pauvres âmes rachitiques perdues dans les galères. Après tout, il est prince, et par conséquent bien nourri.

La peau fine et diaphane, les lèvres rougies car toujours en mouvement,ses yeux d’un brun petillant; il a les traits fins et élégants. Ses cheveux savamment decoiffés, suite aux bourrages de vent en tout genre, reprennent place lorsqu’il passe une main fine en discourant gaiement. Son sourire, narquois diraient certains, charme cependant le monde autour de lui. Sauf peut être les rustres des bars où il trainasse.

C’est un beau garçon, qui sait evidemment jouer de son charme. Il entourloupe et manipule avec un peu de cette innocence enfantine. Sans trop penser à mal. Pourtant ses bras sont musclés, et s’il ne s’en sert pas pour cogner, il entoure alors une choppe de bière avec amour. Lorsque sa chemise s’entrouve, on apercoit un torse fin et bien dessiner, des abdominaux font leurs salutations, là, proche du nombril. Quant au reste de son anatomie, suffit d’ecouter les rumeurs qui courent sur lui.


Style vestimentaire : Des etoffes nobles qui prennent place sur son corps de jeune homme, une chemise à la coupe elegante, une veste ourlée avec goût, et des bottes de cuir noir sur son pantalon brun et moulant..

Signe particulier : Hormis les bagues qui ornent ses doigts, il a décidé de réhausser la beauté de son corps par de jolies cicatrices accumulées depuis son enfance. La plus notable sera certainement celle qui se tient sur son bras gauche, obtenue durant l’une de ses escapades nocturnes.



~ Psychologie ~

Caractère :

C’est que c’est un jeune homme convenable qu’on aurait dit de loin. Pardonnez le langage enfantin, mais c’est que le bonhomme papillonne avec un verre dans le nez. Même quand il en a pas, en fait, depuis petit, il en fait qu’a sa tête. Regardez moi, hurlait son regard, et pas ce bat*ard, de Hadrian. Fils ainé, fils princier. C’etait son frère, le préféré. Mais il était petit alors on l’adorait. Un regard d’ange, et on le devorait. De caresse et de bonbon. Oh julian, quand il était petit. Ce qu’il était mignon.
Et puis vint l’autre... Le bubon. Une petite tache de pus, dans le patchwork de sa vie. Un enfant de trop. Qu’il soit mort, qu’il ait le pire des défauts. Il est né et lui a piqué sa place. Petit être nefaste. Sa mère ne le regardait plus, son père n’avait dieu que pour l’ainé. Et lui, un peu perdu dans tout ça. Il fit sa vie. Enfin je crois;



Il a toujours été trop. Trop drole, trop fort, trop beau. Trop agité, trop insolent, trop fuyant. Les gens ne le comprenaient pas. Entre perfection princière, et adorable petit dernier, il était perdu, ne savait pas quoi faire. En fait , il avait besoin qu’on le regarde, qu’on lui pardonne d’être né trop tôt et trop tard. Il voulait qu’Hadrian le devore du regard et que Maximilian n’adule que lui. Il voulait être un peu trop. Alors il l’etait.

Il était dur à suivre, car jamais normal. Lorsqu’on pleurait, il riait, lorsqu’on riait, il pleurait. Quand des gens étaient doux avec lui, il les asticotait du mieux qu’il pouvait. Drapant sa personne sous le costume d’un saltimbanque royal. Il savait y faire en fait, avec le monde. Car il faisait du bruit, on le regardait. Les gens reagissaient. Alors il continuait sur sa lancée, hurlait, riait, petit démon du palais, jusqu’a ce qu’il parte pour etudier en pensionnat.
Il apprit la rigueur des études, et la passion d’une chose. L’aventure, il aurait pu, il aurait du devenir aventurier. Alors la mer le fascinait, et il apprit tout ce qu’il pu a ce sujet.
Un officier efficace, caché derrière un jeune homme un peu fantasque. Qui troquait sa montre pour avoir le plaisir de jouer. De se cacher dans les fourrés avec une fille du palais.

Un epicurien un peu trop appliqué. Toujours too much car effrayé à l’idée d’être rejeté. Qu’on ne l’aime pas alors qu’il l’avait demandé. S’il fait mal, c’est par amour. Par volonté de. Il a peur de devenir transparent dans leurs yeux. C’est un peut triste, un peu dément, mais c’est pas un héros de roman, il sait jamais quoi faire au bon moment. Mais il agit. Il se disperse pour eviter qu’on se focalise sur sa vacuité. ( Qu’il a ou non imaginé, a vous d’en juger.)




Aime : Toutes les bonnes choses, surtout quand elles sont interdites. Il profite de la vie à fond. Ses frères.
Aime pas : Qu’on l’ignore, que l’on agisse comme s’il n’était pas là. Ses frères.
Loisirs : Jouer, Boire, Faire des cochonneries dans les buissons, se gratter le dos avec sa plume à encre.
Talents : Il est très doué dans son metier, et à un sens du bluff incroyable.



~ Sociabilité ~

Famille : Un père pete sec. Une mère hystérique. Un frère ainé qui se la pète. Un petit frère qui se la joue.
Amis : Marcus, son compagnon de beuverie. Et tout le monde, quand il a bu.
Collègues : Ca change souvent.
Ennemis : Tout ceux qu’il a dépouillé. Ceux qui veulent lui casser la gueule parce qu’il agace parfois, le pauvre.
Amour : … Ahahaha.



~ Histoire ~



Quelques heures après être né, il avait vu un petit visage brun penché au dessus de lui. Le devisageant comme il le devisageait. Tellement grand comparé à lui. C’était un dieu , non?
Partagé entre Hadrian, celui qui le fascinait et Maximilian celui qui lui volait l’attention de l’objet de sa fascination. Rien n’etait jamais facile, n’est-ce pas? Alors il s’agitait, gigotait, parlait, criait, riait pour qu’on le regarde. Le monde ne semblait pas près à l’accepter. Alors il exagerait pour qu’on n’oublie pas qu’il existait.

Il avait de l’affection pour ses frères, teintée de jalousie et de peur.Tout petit il suivait son grand frère à la trace, s’amusant à l’imiter et à le singer, sans pour autant se départir de son admiration à son égard. Et lorsque son jeune frère tenta de rejoindre leurs jeux, Julian le prit comme une intrusion, et s’evertua a le chasser. L’attention d’Hadrian avait completement changé d’objet, et Maximilian, non content de lui voler son frère, et la tripotée du palais, l’évitait royalement. Ainsi soit il, Julian en tirait profit.

Il est vrai qu’il ne trouvait pas vraiment sa place, et au chateau, lorsqu’il était petit, il passait l’essentiel de son temps libre avec son cousin Hugh. Du même âge, ils s’entendaient comme des larrons en foire. Ils faisaient tout ensemble, allant jusqu’a se ressembler dans leur apparence.
Si ce n’etait la couleur de leurs yeux et leurs cheveux, ces trublions auraient pu passer pour des frères jumeaux. Leurs farces, leurs blagues, leur sens de la répartie s’amélioraient avec le temps. Et leur amitié fusionnelle devenait de plus en plus forte. Même lorsqu’ils se battaient, même lorsqu’ils ne se parlaient plus durant quelques heures. Parce qu’ils finissaient toujours par se réconcilier, c’était comme ça.

Vers le debut de leur adolescence, ils prirent l’habitude de faire des escapades dans la ville bordant le palais. S’enivrant dans les tavernes, et s’enhardissant auprès des prostituées. Rentrant a l’aube, et se faisant sévèrement réprimander lorsqu’ils se faisaient attraper.

Pourtant lorsque vint le temps de la pension, ils continuèrent leurs aventures nocturnes. Découvrant avec un plaisir légèrement accentué par le defi, la ville aux alentours du pensionnat. La journée, ils étudiaient, sagement, avec attention, Hugh ayant fait partager son goût pour l’étude à Julian, et les deux adolescents discouraient des heures durant sur ce qu’ils feraient plus tard. Rêvant leur futur, s’imaginant decouvrir de nouvelles terres, lutter avec courage et revenir auréolés de gloire. Certains soirs cependant, aussitôt la nuit tombée, ils s’enfuyaient de l’ecole, à cheval, afin de rallier le village le plus proche. Arrivés, ils s’enivraient autant qu’ils le pouvait, s’esclaffant et paradant , grisés qu’ils étaient.

Et la vie continuait, et aurait pu continuer ainsi longtemps. Lorsqu’un jour, un an et demi après leur arrivée au pensionnat, il y eu l’accident.


Comme d’habitude, ils étaient partis en catimini, vivre leurs aventures à eux. Il était cinq heures du matin, lorsque completement ivre, ils réalisèrent que l’aube n’allait pas tarder à se lever. A vrai dire, il ne leur restait qu’une heure pour rentrer au pensionnat et se lever en même temps que leurs camarades. Et tandis qu’ils montaient sur leurs chevaux, Julian proposa d’utiliser un raccourci qu’il connaissait. Hugh objecta que le raccourci qu’il indiquait était dangereux, mais Julian conclut la discussion en etablissant le fait qu’ils n’avaient pas le temps de discourir inutilement.

Comme Hugh l’avait soulevé, le terrain était dangereux. Il s’agissait de sentiers étroits qui longeaient de profonds ravins, le chemin lui même semblait accidenté. Alors les deux adolescents s’avancèrent prudemment tout d’abord. Mais ils étaient ivres, et leurs reflexes n’étaient plus aussi bon. Au bout de quelques minutes, la monture de Hugh derapa au bord du précipice, et le jeune homme, incapable de la maitriser convenablement, tomba avec son cheval. Le cri qu’il poussa fut horrible. Le visage de Julian lorsqu’il tourna la tête suite au bruit, aussi. Il fut petrifié un quart de seconde, puis posant pied à terre, entreprit de descendre peniblement le long du ravin.

Le corps de son cousin était coincé sous la masse de l’étalon, et ce dernier, en essayant de se relever, broyait la masse de façon atroce. Julian ne savait que faire. Saisissant son coutelas, il acheva le cheval afin de l’empecher de faire d’autre dégat, et térrifié, s’approcha du corps sans vie de Hugh.

Il n’avait jamais pu se rappeler comment il était rentré au pensionnat, ni comment il avait prévenu les professeurs. Il regardait les choses d’un air absent, comme si plus rien ne le touchait.

Mais des jours et jours après, des mois et des mois plus tard? Il recommenca à sourire, et a s’agiter. Certains qui le connaissaient bien, auraient dit que cela sonnait faux. Mais il s’enteta dans cette attitude, Il termina brillamment ses études d’officier.
Et c’est lorsqu’il mit le pied pour la première fois sur un bateau, qu’il acceda à la félicité.


Sa première mission l’emmena tout droit vers Myrajh, et la bas naquît sa passion du jeu. Il continua ses missions tout en developpant à l’extrême ses talents de joueur. Et allant et venant vers Myrajh.


~ Hors Rpg ~

Toi : ton nom/surnom : Eliott
Depuis combien de temps fais-tu du RPG :Huit ans.
Ton niveau : Holé, c'est pas à moi de le dire ça. Je trouve ca vraiment spé comme question.
Ta disponibilité pour le forum : Ca dependra de ma vie sociale et estudiantine. Plusieurs fois par semaine en tout cas.
Comment as-tu connu Myrajh ? : Partenariat





Dernière édition par Prince Julian le Jeu 4 Aoû - 20:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Julian

Royalement indécent.

Royalement indécent.
avatar

Nombre de messages : 34
Age du personnage : 23
Bateau/Equipage : Alterne entre plusieurs.
Le mot de la fin : Voila.
Date d'inscription : 04/08/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Re: Le prince du milieu- Julian [Validé]   Jeu 4 Aoû - 19:41

Terminé~ [ Je mérite une médaille, même que. Oui parce que je vais vous raconter ma vie, mais genre, j'avais dosé l'histoire au depart, en mode deux pages word et tout. J'étais à fond, pis la tentative d'intrusion de mon ordi, obligé de redemarrer; Petage de cable. J'ai pleuré aussi, beaucoup. Parce que j'ai le coeur tendre. Donc bah, j'ai refait ce que j'ai pu, donc bon. Parce que ca donne trop pas envie de s'y mettre, de perdre le fruit de longues heures de travail. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narsèç Shernay

Traquenar-Sèç

Traquenar-Sèç
avatar

Nombre de messages : 830
Age du personnage : 34 ans
Bateau/Equipage : Le phare
Le mot de la fin : à On ?
Date d'inscription : 13/07/2010


MessageSujet: Re: Le prince du milieu- Julian [Validé]   Jeu 4 Aoû - 22:16

Aaaah les pertes de fiches, rien de plus frustrant. D'où l'interêt de faire ses fiches avec word, qui a une sauvegarde automatique. smile

Bref, je compatis, et puis je valide ta fiche au passage.

Bienvenue à Myrajh, have fun =)

___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Julian

Royalement indécent.

Royalement indécent.
avatar

Nombre de messages : 34
Age du personnage : 23
Bateau/Equipage : Alterne entre plusieurs.
Le mot de la fin : Voila.
Date d'inscription : 04/08/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Re: Le prince du milieu- Julian [Validé]   Jeu 4 Aoû - 22:21

Seigneur, ca va rester le King Julian... xD

Tous mes remerciements pour cette validation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le prince du milieu- Julian [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le prince du milieu- Julian [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myrajh  :: Généralités :: 
Recensement de Myrajh
 :: 
Corsaires
-