FAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lode Schwalenberg

Échec et Mat Parallélépipède galopant

 Échec et Mat ♔     Parallélépipède galopant
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Age du personnage : Quelques années !
Le mot de la fin : Un poker ? ♥
Date d'inscription : 11/08/2011


MessageSujet: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Dim 14 Aoû - 20:06

Schwalenberg

Lode



~ Identité ~

Nom : Les rumeurs médisent sur une possible parenté entre cet odieux personnage et une famille de la haute noblesse hollandaise ; même famille qui aurait, soi-disant, récupéré une fortune colossale grâce au commerce de chanvre… Mais cela, c’est une autre histoire. Son simple nom est connu partout où cette miraculeuse plante fut vendue : Schwalenberg, la maison aux « feuilles d’or ».

Prénom : Simple. A la mode du siècle. Sophistiqué. Ceux qui connaissent son prénom savent que cet énergumène amateur de viande saignante porte le nom de son père et de son grand-père : Lode.

Surnom : « Joker ». Tout le monde soupçonne l’origine de ce surnom directement tiré du jeu de cartes aux multiples divertissements. Un atout stratégique qui pourrait s’avérer essentiel pour la réussite ; mais aussi l’image du bouffon prêt à risquer sa vie juste pour l’hilarité – et ici, pour lui-même.

Age : EH BIEN NON. Monsieur n’a pas XXX ans (voire plus), seulement 27 petites années de vie. Sa courte existence lui a pourtant appris que l’éternité, c’est long… Très long.
Date de naissance : Vous comptez lui fêter son anniversaire, lui offrir des cadeaux, et chanter à tue-tête autour d’une bouteille de champagne ?

Sexe : Est-il possible de confondre ce menton carré, cette musculature masculine et cette fierté démesurée qui perce dans ses prunelles à celle d’une femme ?
Race : Teint blafard, allure reptilienne, regard pailleté d’une avidité sans mesure… Sa nature vampirique ne fait aucun doute.

Orientation sexuelle : Les animaux morts ne lui servent que de garde-manger occasionnel… Mais tout ce qui a un semblant d’humanité et un peu de caractère semble fortement apprécié pour cet éminent stratège complètement allumé.

      Xerxes Break © Pandora Hearts

~ Du côté de la loi ? ~

Spécialisation : C’est un fervent chasseur de pirates ; il prend bien soin de s’occuper en privé de certaines de ses victimes, pour, apparemment, leur soutirer des informations…
Nom du bateau : Non sans une certaine dignité et le soucis du confort en mer, Lode s’est octroyé, grâce à quelques pièces et un beau discours, une place dans l’éminent navire nommé « L'Aircrushed ».
Grade : Stratège dans l’âme, il a réussi à se faufiler au rang de Lieutenant.
Depuis combien de temps : Étant parti à l’aventure sur la mer depuis 7 ans, Lode est Lieutenant depuis presque 5 ans. Il « chasse » (pirates et autres) avec dextérité dès son arrivée dans la marine royale.

~ Costume ~







« […] Je me suis toujours demandée de quelle manière cette étrangeté aux traits masculins parvenaient à ses fins. Une quelconque sorcellerie serait-elle la raison de l’incroyable charme qui perce son œil ambré ? Il m’est difficile d’échapper à son physique peu avenant. Son teint cadavérique, profondément perturbant, m’exalte autant qu’il me perturbe. Je perçois même une trace bleuie au-dessus de ses pommettes : stigmate d’une insomnie ? Ou d’un maléfice qui l’aurait vidé de toute sa vigueur ? Tant de questions sans réponses. Les faits sont toutefois présents : tous les regards se tournent vers ce seigneur directement sorti des légendes morbides que l’on nous conte depuis des siècles. Je voyais toutes les dames, dissimulées derrière leur éventail coloré, observer le grand homme. La flamme de l’avidité, perfide amie de la luxure, brûlait dans leurs pupilles voraces. J’avais un doute sur la nature de tant de désir. Son sourire, éternelle grimace charmante, semblait voler l’amour des demoiselles. L’unique vestige d’une quelconque vitalité résidait dans ses lippes, perpétuellement étirées en une moue engagée. J’avoue avoir été fascinée par sa bouche, qui semblait inviter ses victimes à commettre l’irréparable. Toutes ses expressions passaient aussi par cette partie de son visage ; l’ironie, le dégoût, le désir, la colère. J’avais l’impression que son âme résidait au bord de ses lèvres féminines tant elles attiraient.

Son unique œil est l’exact contraire de ses merveilleuses lippes. Acéré telle une lame, il perce les défenses de ses interlocuteurs. C’est une pointe parsemée de mille nuances noisette. A y regarder de plus près, j’ai pu remarquer quelques paillettes écarlates. Elles ne me réchauffaient pas le moins du monde ; au contraire, je ne pouvais m’empêcher de frissonner tant le feu qui s’y consumait était pernicieux. Heureusement que ses deux yeux ne m’avaient pas transpercé quand j’eus le malheur de croiser son regard : je suis sure que la foudre se serait abattue sur moi à l’instant. L’autre, je ne sais s’il est intact ou non. Il est pourtant recouvert d’un épais cache-œil en cuir. Je ne le voyais pas très bien. D’une part, mon attention était trop portée sur ce que je vous ai décri précédemment. D’autre part, ses cheveux camouflaient la plus grande partie de ce bandeau brun. Cela lui donnait un air hors-la-loi, selon le mythe du pirate borgne. Je savais pourtant que cela n’était pas le cas : son allure gracile et ses manières d’interpeler aimablement certaines dames ne laissaient aucun doute sur ses origines. Je sais que cela vous paraîtra absurde, mais c’est aussi la propreté dont il faisait preuve qui m’empêcha de penser qu’il faisait partie de ces mécréants hideux et braillards. Ses cheveux, d’une clarté incroyable, ne laissait la place à aucune saleté. Sa chevelure est d’ailleurs l’un des autres atouts de son charme, je suppose : d’une couleur argentée énigmatique, elle attire le soleil et l’éclaire. On aurait dit que sa pâleur s’était propagée jusqu’à la racine du cheveu. Je me demande si cet individu n’est pas atteint d’albinisme, cette maladie rare qui, d’après les superstitions, seraient due à un enchantement. J’aimerais réellement étudier cet individu, autant pour son physique hallucinant que par l’aura qu’il dégage…

Son extravagance naturelle s’obstine jusqu’à ses goûts vestimentaires. Je n’ai jamais vu autant d’alliances de couleur différentes. Un soupçon d’or vient décorer l’émeraude de ce col et l’obsidienne des boutons de son manteau. Quelques plumes de paon, en plus d’un entrelacement de rubans de soie, parsèment son fantastique haut-de-forme. J’imagine qu’il utilise cet accessoire pour affirmer son statut social. Il n’utilise pas les immenses perruques comme la plupart de ces redondants nobles qui ne font que suivre cette mode stupide ; il reste de la vieille école. Enfin, je parlerais plutôt de mélange. En effet, je ne crois pas, malgré les nombreux salons que j’ai fréquentés, avoir observé le moindre homme portant cet amalgame de couleurs plus exquises les unes que les autres. Cherche-t-il à égayer son visage blafard ? Ou utilise-t-il, comme la plupart de ces animaux exotiques, de vives couleurs pour prévenir ses ennemis d’un danger potentiel ? Je reste coite devant tant de maniérisme. Les belles manières pourraient donc suffire à séduire, car je crois bien que, derrière ces étonnants atours, il n’y ait qu’une silhouette frêle et peu musculeuse. Je dirais même presque androgyne, si seulement son regard ne trahissait pas sa férocité. Ses mains à elles seules empêchent quiconque de douter de sa force. Agiles, puissantes, je pouvais apercevoir derrière ses gants immaculés des doigts épais et prompt à tous mouvements. Leur gestuelle était d’ailleurs parfaite : agrippés au pommeau d’une épée prouvant sa force, aucun tremblement ne venait perturber leur animation.

J’apprécierais connaître l’étendue de ce danger à peine dissimulé…L’examen visuel ne suffit plus à éclairer nos interrogations. »


Extrait d’une lettre de la Duchesse de Mecklembourg, adressée à l’Amiral Van Weezel.

Signes particuliers : Un cache-œil en cuir couvre son œil gauche ♠ Des hauts-de-forme démesurés aux couleurs chatoyantes trônent souvent sur sa tête.

~ Stratégies ~







« [...] Je ne peux m’empêcher de ressentir un élan de curiosité face à votre éloquente lettre. J’ai donc discrètement étudié cet homme qui vous perturbe tant. Ma première rencontre avec lui fut un espoir déçu. Il m’a effectivement échappé au moment où je m’apprêtais à le questionner sur des banalités sociales aux vertus soporifiques. D’ailleurs, c’est toujours un mystère que cette fuite arrangée en quelques paroles savoureuses à l’attention du maître des lieux. Je ne sais quel est ce don d’utiliser le moindre détail, la plus infime gestuelle des autres, chaque évènement particulier pour se faufiler où il le voulait. Je pencherais pour une sorte de stratégie. Cela m’a été confirmé par les échos que j’ai reçus quelques jours plus tard par deux comtesses qui discutaient un peu trop fort dans la ville portuaire. Il ne m’a pas été difficile d’identifier l’homme qui était au cœur de leur bavardage. C’est bien celui qui vous intrigue, puisqu’il est facile de reconnaître un excentrique au regard joueur et volatile. Elles jasaient à propos de ses fabuleuses qualités d’orateur et de sa vivacité d’esprit. Que de louanges pour un noble qui s’éclipse au moindre air intéressé ! J’avais trop peu d’informations pour me contenter de cela.
 
Ma deuxième occasion de converser avec lui fut plus bénéfique. Je me suis donc pris au jeu de ce compatriote en employant une tactique similaire à la sienne. Apparemment, chaque extravagance attire ce maniéré de façon considérable. J’avoue avoir un peu honte de mon attitude peu catholique cependant, les basses remarques, les attaques savamment dissimulées et quelques gestes déplacés eurent raison de son attention. Je fus d’abord étonné d’avoir réussi à percer ses défenses énigmatiques aussi facilement, toutefois j’ai vite déchanté en me rendant compte, presque contre mon gré, que cet homme possède un esprit machiavélique… Voire démoniaque. C’est un véritable serpent : ses méthodes sont tortueuses, nébuleuses mais terriblement victorieuses. Je n’ai jamais appréhendé un homme capable d’inventer tant de subterfuges pour piéger ses… victimes, proies, jouets ? Je l’ignore. J’ai remarqué une tendance particulière pour les sucreries. Ces « bonbons » sont une grande mode chez les enfants du sud, et non d’un homme de la haute société, aussi singulier soit-il ! Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé cela presque dérangeant de voir ce grand homme, assez cultivé pour son rang et particulièrement joueur, s’amuser à déguster ces friandises devant moi. Cela lui donnait un air juvénile qui m’incommodait. Cette attitude contrastait tellement avec son physique exsangue. Peut-être est-ce un atout pour séduire ?

En tout cas, cela prouve qu'il a un fort penchant pour les caprices. Il fait certainement partie de cette caste de personnes qui réussissent à avoir tout ce qu'elles réclament à n'importe quel moment. Ce genre de fantaisies a engendré un talent particulier pour l'hypocrisie et l'égoïsme. Les demoiselles ne le remarquent pas au premier abord, toutefois il est clair, d'après mon analyse, que tout ce subterfuge est exclusivement tourné vers lui-meme. Il n'y a aucune place pour les autres dans son jeu où il est constamment vainqueur. Je pense qu'il ferait un excellent stratège militaire et un parfait Don Juan. Il est clair que son destin recèle de nombreux dangers qu'il aura lui-même mis en place pour le simple plaisir d'impressionner. Les situations délicates ne l'effraient pas ; j'en suis la preuve, l'ayant menacé d'emprisonnement face à certaines anecdotes peu dignes qu'il m'a racontées. Il n'a fait que rire. Cela m'a fait froid dans le dos. J'appuie votre thèse sur un possible sortilège, car son sadisme dépasse l'entendement. L'intelligence ne devrait pas être associée à la folie. Surtout lorsque l'ennui prend le contrôle de la raison.

Je pense sincèrement que cet homme est mentalement instable. La facilité lui fait horreur, comme ces jeux de hasard que les hors-la-loi raffolent : vous savez, ceux où l'esprit est inutile. J'avoue être du même avis que lui sur ce cas. Cependant, cette haine va jusqu'à mettre sa propre vie en danger. Vous auriez écouté ces propos, ses arguments et le ton constamment ironique qui perçait dans sa voix... Il est impossible de ne pas hocher la tête en signe de consentement. Manipulation sinistre, je ne pouvais m'empêcher de boire ses paroles trompeuses et le croire. L'enchantement fut vite rompu quand il me révéla l'une de ses passions. La chasse aux pirates. Ce n'est pas l'acte en lui même qui me révulse, mais surtout le plaisir que je lisais sur son faciès... Et ce qu'il aimait faire pour débusquer ces impies. Je méconnais le traitement qu'il leur inflige ensuite, et je préfère ne pas le savoir. Je n'aurais jamais pu imaginer que l'ennui pourrait ravager un homme de cette façon ; c'est un drogué aux sensations fortes, avide d'une expérience plus terrible que la précédente. Ce combat intérieur pour une vie palpitante a eu raison de cet étranger : son âme, corrompue par le Malin, est aussi noire que le pire des assassins de ce monde. Il ne s'agit plus que d'une question de temps avant qu'il ne devienne comme ces infidèles. À moins que nous parvenions à purifier le démon qui a dévoré sa raison. »


Extrait d’une lettre de l'Amiral Van Weezel, adressée à la Duchesse de Mecklembourg.

Loisirs : Jouer aux jeux de stratégie ♠ Chasser (pirates, proies sexuelles, animaux)

~ Jeux divers ~

Famille : Il n’en a plus vraiment, maintenant qu’il arpente les mers en compagnie de la marine royale. Loin d’être renié, on ne pourrait pas dire qu’il soit le bienvenue chez lui… C’est un enfant unique.
Amis : La définition d’amitié ne fait pas réellement partie du vocabulaire du vampire. Il en a, c’est certain, mais il s’agirait plutôt de… « pions passagers ».
Collègues : Ceux du navire où il s’est embarqué, soit Luka Sokovich et Warrën Szirkof.
Ennemis : Personne ne peut vous affirmer être un ange et ne pas avoir d’ennemis. Le cas de Lode n’est pas plus différent que la plupart des policiers marins qui pourchassent la sorcellerie ou les pirates. Ces derniers sont, évidemment, ses ennemis principaux, mais les vampires le sont tout autant.
Amour : Le bordel ?

~ Il était une fois. ~





I. Pacte


« Imaginez-vous la douceur d'une vie infinie ? Pouvoir vivre les changements, découvrir les avancées technologiques d'un autre temps, apprendre avec ce monde qui vieillit mais semble se rajeunir d'année en année ! Ce serait fou, j'en conviens, mais tellement extraordinaire que cela ressemblerait à du génie ! »

Accompagné de ses paroles emplies d'une conviction sans limites, le noble exposait son rêve le plus incroyable devant la haute société hollandaise qui se tenait devant lui. La soirée mondaine ne faisait que commencer, et déjà, cette personnalité hors du commun, baignant dans le savoir et les envies dévastatrices, s'amusait à choquer ses pairs avec ses conceptions fantasmagoriques.

« Votre égoïsme vous perdra, monsieur, et ce malgré votre rêve de découverte et d'aventures qui est tout à fait honorable. »

Une jeune femme, au regard arrogant et perspicace, avait percé la foule de spectateurs qui s'était amassée autour de ce talentueux acteur. Elle dardait maintenant ses yeux bleus sur Monsieur Schwalenberg. Ce dernier ne bougea pas d'un cil face à cette attaque qui avait perturbé la moitié des convives. Il savait très bien que son discours sur ce qu'il percevait de ce monde ne serait pas apprécié par tous ; et surtout par une certaine gente féminine qui tentait de se donner autant d'importance que son alter-ego masculin. Un sourire charmant étira ses lippes roses. Il pencha légèrement la tête et s'avança vers l'impétueuse dame. Il attendait ce genre de remarques depuis déjà trop longtemps. Le sournois gentleman prit délicatement la main droite de son nouvel outil et la baisa avec dignité.

« Madame, votre remarque est fort intéressante. Puis-je savoir quelle est le fond de votre pensée ? »

Évidemment, tous savaient ce qu'insinuait la demoiselle.

« Si vous étiez... Une sorte de demi-dieu, ce genre de personnages fictifs qui auraient la capacité de vivre infiniment, que feriez-vous de tous ces gens qui perdraient la vie autour de vous ? Ceux qui vous sont chers n'ont-il aucune importance ? Votre propre connaissance vaut donc mieux que celle des autres ? Et qui nous dit que vous n'utiliseriez pas ce don pour faire le mal autour de vous ? »

Un rire tonitruant fit sursauter les convives. Le duc au sourire charmeur se retourna et aperçut une silhouette maigrichonne s'approcher d'eux. Lode ne le connaissait pas, mais il comprit rapidement que sa compagnie était à la fois excitante et dangereuse. L'aura qu'il dégageait en disait déjà long sur son caractère. Ses yeux examinaient les différentes personnalités de la société comme s'il s'était s'agit d'un bétail alléchant. Ce genre de détail agaça grandement le noble qui n'appréciait pas vraiment d'être méprisé de la sorte. C'est sûrement cela, accompagné de son éloquence et de ses différents talents - nobles ou non - qui eurent raison de l'amitié de ce bon vivant aux yeux féroces.

Cette époque de la vie de Lode Schwalenberg pourrait être qualifiée, dans des termes tout à fait corrects, d'orgie ennuyeuse. Les sorties, les rencontres, la noblesse et l'hypocrisie constituaient le monde du duc Schwalenberg. Les conquêtes, la politique, l'argent. Tout cela se mélangeait pour ne faire qu'un univers lassant qui n'intéressait plus Lode. Il finit donc par se forger une identité de noble-délinquant. Du haut de ses vingt-et-un ans, les femmes ressemblaient à des bijoux ; les hommes, des imbéciles heureux ; les compliments devenaient de l'or tandis qu'il vagabondait à travers son pays natal à grand renfort d'extravagance. La rencontre de ce noble presque sauvage fut pour lui l'occasion de se sortir de cette routine luxueuse qui n'avait plus aucun intérêt. Après tout, il lui était particulièrement difficile de trouver une personnalité qui partage ses convictions les plus secrètes. Pourtant, ce protagoniste est à la fois la force et la déchéance du noble. La fascination de ce dernier pour son nouvel ami ne faisait qu’augmenter au fur et à mesure qu’il apprenait à le connaître. Une intuition, quelque chose enfoui en lui, suggérait qu’il s’agissait de la clef pour accéder à ce qu’il espérait le plus.

« Je pourrais facilement vous octroyer cette chimère qui vous échappe depuis si longtemps. »

Des mots simples, emplis d’une idée naïve. Elle cachait pourtant des milliers de mensonges. Lode le savait bien, alors qu’il buvait les paroles de ce diabolique orateur au charme blafard. Quelque chose l’empêchait de refuser : son ambition, ou sa peur ? Son esprit logique l’empêcha tout de même d’agir bêtement. L’offre étant trop tentante, le piège devait se dissimuler derrière son beau discours.

« L’éternité ne vous intéresse donc pas ? Ce n’est pas la seule chose que je peux vous offrir… »

La tentation est une chose qui est presque impossible à éviter quand il s’agit d‘exaucer nos désirs les plus profonds. Le duc ne put résister à cette proposition qui, à première vue, lui donnait ce qu’il voulait, et bien plus encore… L’étonnement, la convoitise et la curiosité avaient fini par dénouer sa langue. Mais à quel prix ?




II. Eternité


L’incrédulité se lisait sur son visage. Il suffisait donc d'une morsure et d’une simple coupe pour devenir un dieu ? Certes, la coupe en question était immense ; cependant, Lode aurait pensé se retrouver au milieu d’un incroyable chef-d’œuvre imaginaire qui l’illuminerait jusqu’au plus profond de son être. Au lieu de cela, il eut droit à une douce musique, la présence de son « mentor » et de quelques uns de ses acolytes qu’il voyait toujours avec lui. Rien de plus. Son bureau ne ressemblait pas vraiment à un lieu propice à une telle cérémonie. Seul le récipient contenant son avenir semblait représenter les vestiges d’un passé plus grandiose et impressionnant. Le sourire étrange qui flottait sur les lèvres de son donneur, démoniaque visage au regard attrayant, ne paraissait pas appartenir à son époque. Tout comme le calice, il avait quelque chose qui en disait long sur ce qu’il avait fait sur cette terre.

« Enfin, tu vas faire partie des nôtres… »

Des mots bien mystérieux pour quelques gouttes écarlates mélangées à des épices exotiques ! Lançant un dernier coup d'oeil autour de lui, le jeune duc ressera sa prise sur les accoudoirs de son fauteuil. Son pouls s'accélérait, ses jambes tremblaient, ses jointures blanchissaient sous la pression qu'il exerçait sur elles ; son ami, ou son geôlier, s'approchait dangereusement de lui avec ce regard infernal et mortellement séduisant. Lode sentait son instinct se détraquer tandis qu'il l'attrapait à la gorge plus brutalement qu'il ne l'aurait pensé. Il entendit le froissement excité d'une quelconque cape derrière lui : les compaires de son assassin s'agitaient à la vue de ce geste mortifère. De longues gouttes froides roulaient le long de ses tempes et dans son dos alors qu'il attendait que sa vie ne s'envole. Le repas du tueur lui arracha un gargouillis déconcerté pendant qu'il dévorait son essence vitale et son âme. Son déchirement cessa brutalement. L'obscurité l'engloutit avidement et, simplement accompagné d'une sérénité qu'il n'avait jamais connue, il s'endormit.

Il se réveilla soudainement, se rendant alors compte qu'il avalait le contenu du verre ornementé en quelques goulées insatiables. Le liquide ensorcelé le glaçait étrangement, comme s’il dérobait toute la vie présente en lui. Bientôt, une autre sensation bien plus dérangeante l’envahit jusqu’au plus profond des ses os. Ses muscles commencèrent à le faire souffrir, sa peau le démangeait atrocement ; quelque chose en lui se brisa et déchira le seuil de sa douleur, l’emprisonnant dans une torpeur froide où seul son toucher résistait au poison qui se rependait dans son organisme. Sa vision se flouta ; son ouïe fut réduite à un sifflement continu ; sa bouche se remplit du goût amer de ce sang presque noir ; et enfin, son odorat perdait la saveur des émanations alléchantes qui provenaient des alentours.

Les minutes défilèrent tandis que son esprit sombrait dans les méandres d’un rêve sans images. Ses sens se dégradaient derrière son tourment physique qui provenait de son organisme. Ce dernier était en train de muter ; il devenait comme les autres, avec un métabolisme à part entière. Cependant, ce qui était en train de lui donner la vie semblait l’assassiner. Il avait l’impression de geler : il sentait toutes ses fonctions vitales s’amoindrir jusqu’à disparaître. Son humanité avait l’air de s’effilocher, son instinct prenant le dessus sur tout ce qu’il avait appris. Le supplice prit pourtant fin au bout de ce qui lui avait paru un temps infini. Une heure, apparemment, avait suffi pour rendre Lode immortel. Ses sensations revinrent peu à peu, pour la plupart plus affutées, ou pour d’autres plus réduites. Il remarqua peu après que son palais ne ressentait presque plus rien : la saveur des aliments et leur odeur ne lui étaient plus accessibles, excepté l’arôme aigre du sang. D’autres découvertes d’un autre type l’attendaient…

Le vendeur de ce prodige maléfique ne resterait pas sans son du. En effet, celui-ci avait donné une seule et unique condition au noble pour qu’il accepte de lui donner l’immortalité. Et elle n’était pas des moindres ; l’aider dans son propre rêve. La chimère d’un monde qui lui paraissait supérieur et puissant le chatouillait depuis des décennies. L’idée de pouvoir dominer, grâce à son pouvoir et à la soumission de plusieurs des siens, s’était lentement formée dans son esprit jusqu’à devenir une conviction à part entière qu’il devait absolument accomplir. Le besoin de domination, l’absence de philanthropie et de tout bon sens lui permettait de ne ressentir la soif d’intervenir dans un monde qui semblait prospère. La folie l’empêchait, quant à elle, de le laisser dans la pénombre jusqu’à ce que cet univers ne change de lui-même. D’autres hantises le poussèrent alors à choisir méticuleusement certains de ces hommes qui peuplaient la société qu’il avait autrefois côtoyée. Le Duc de Schwalenberg était l’un de ces privilégiés.

Celui-ci s’embarqua dans la marine après avoir apprivoisé ses nouvelles facultés. La vie luxueuse dont il bénéficiait jusque là ne lui était plus d’aucune utilité. Prenant simplement assez d’argent pour faire vivre tout un pays – il ne fallait pas exagérer non plus, le confort était tout de même primordial – le jeune noble affronta les mers enragées du sud pour détruire le fléau de la bonne fortune. Cette aventure se révéla être un apprentissage de choix dans ses techniques vampiriques et tout le reste – si vous voyez ce que je veux dire. Seule la présence de son horrible cache-œil lui rappelait sa véritable identité à bord des navires royaux qui fendaient les flots vers la ville-pirate : l’unique plan qu’il n’ait jamais confectionné à avoir échoué. Il avait tenté de se soustraire à la dette qu’il devait à son « maître ». Ce dernier, plus malin grâce à l’expérience de sa longévité, lui avait gentiment offert un autre présent : le droit d’être borgne pour s’être montré trop présomptueux. Mais ne dit-on pas que « le borgne est roi chez les aveugles » ?

~ Hors Rpg ~

Toi : ton nom/surnom : Z’avez qu’à m’appeler Lawful-drug.
Depuis combien de temps fais-tu du RPG : Humm… Bien trois ans maintenant.
Ton niveau : Ce n’est pas à moi de juger cela.
Ta disponibilité pour le forum : Assez disponible ; pendant les vacances, je peux être là plus de quelques heures sur le forum. Pendant la période scolaire, un peu moins.
Comment as-tu connu Myrajh ? Via les partenariats !



Dernière édition par Lode Schwalenberg le Mer 31 Aoû - 17:40, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwindel Nicholas

Dragon du vieux Continent

Dragon du vieux Continent
avatar

Nombre de messages : 893
Age : 31
Age du personnage : 327 ans et toutes ses dents ! Dont deux plus grandes.
Date d'inscription : 15/07/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Dim 14 Aoû - 23:36

Lode Schwalenberg a écrit:
[La fiche est à veniiiiiiir dans la semaine ♥]

La demande de rang aussi, j'espère~! On ne peut pas valider la fiche sinon.

___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleachweb.com/
Lode Schwalenberg

Échec et Mat Parallélépipède galopant

 Échec et Mat ♔     Parallélépipède galopant
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Age du personnage : Quelques années !
Le mot de la fin : Un poker ? ♥
Date d'inscription : 11/08/2011


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Lun 15 Aoû - 0:16

Bien entendu. Je cherche activement un rang digne de ce nom...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwindel Nicholas

Dragon du vieux Continent

Dragon du vieux Continent
avatar

Nombre de messages : 893
Age : 31
Age du personnage : 327 ans et toutes ses dents ! Dont deux plus grandes.
Date d'inscription : 15/07/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Lun 15 Aoû - 0:21

Je propose "Patacitrouille galopante" ou "Parallélépipède Anachronique".



___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleachweb.com/
Lode Schwalenberg

Échec et Mat Parallélépipède galopant

 Échec et Mat ♔     Parallélépipède galopant
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Age du personnage : Quelques années !
Le mot de la fin : Un poker ? ♥
Date d'inscription : 11/08/2011


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Lun 15 Aoû - 1:04

LE DEUXIÈME ME PLAIT BIEN DIS DONC !

Et pourquoi pas Parallélépipède galopant ?

... Oui, je vais faire ma fiche, grand manitou du forum. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwindel Nicholas

Dragon du vieux Continent

Dragon du vieux Continent
avatar

Nombre de messages : 893
Age : 31
Age du personnage : 327 ans et toutes ses dents ! Dont deux plus grandes.
Date d'inscription : 15/07/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Lun 15 Aoû - 1:07

Grand Manitou. J'aime. *pat pat*

Même si ça me rappelle une œuvre littéraire de qualité plus que discutable... Mais que j'aime quand même.

Va en paix mon petit.


___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleachweb.com/
Lode Schwalenberg

Échec et Mat Parallélépipède galopant

 Échec et Mat ♔     Parallélépipède galopant
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Age du personnage : Quelques années !
Le mot de la fin : Un poker ? ♥
Date d'inscription : 11/08/2011


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Mar 30 Aoû - 2:56

Petit message pour signifier la fin de ma fiche. (oui, enfin \o/)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narsèç Shernay

Traquenar-Sèç

Traquenar-Sèç
avatar

Nombre de messages : 829
Age du personnage : 34 ans
Bateau/Equipage : Le phare
Le mot de la fin : à On ?
Date d'inscription : 13/07/2010


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Mer 31 Aoû - 1:36

C'est une jolie fiche qui me plaît beaucoup.

Par contre, je suis embêtée parce que tu as fait une description très bien faite de sa transformation en vampire, mais qui ne correspond pas aux vampires de Myrajh. Il faut en effet qu'un vampire le morde et boive tout son sang dans un premier temps, et ensuite que le vampire lui fasse boire son sang à son tour.

Il faudrait que tu modifies ça, et après ça sera parfait =)

___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lode Schwalenberg

Échec et Mat Parallélépipède galopant

 Échec et Mat ♔     Parallélépipède galopant
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Age du personnage : Quelques années !
Le mot de la fin : Un poker ? ♥
Date d'inscription : 11/08/2011


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Mer 31 Aoû - 17:41

Piou piou piouuu, embarqué dans mon histoire, j'ai oublié ce détail... Je suis désolé.

J'ai corrigé tout ça, merci. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narsèç Shernay

Traquenar-Sèç

Traquenar-Sèç
avatar

Nombre de messages : 829
Age du personnage : 34 ans
Bateau/Equipage : Le phare
Le mot de la fin : à On ?
Date d'inscription : 13/07/2010


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Mer 31 Aoû - 22:07

C'est tout bon maintenant. Première validation de fiche en direct live de l'Espagne o/

Have fun !

___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lode Schwalenberg

Échec et Mat Parallélépipède galopant

 Échec et Mat ♔     Parallélépipède galopant
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Age du personnage : Quelques années !
Le mot de la fin : Un poker ? ♥
Date d'inscription : 11/08/2011


MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   Mer 31 Aoû - 22:09

Merci beaucouuuup ! Je vais enfin pouvoir vous embêter hinhin. (et tout le reste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fabulations ~ Le Stratège aux mille idées [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myrajh  :: Généralités :: 
Recensement de Myrajh
 :: 
Corsaires
-