FAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Duncan GRANT (Fiche terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan Grant

La Harpe de Mauvais Augure

La Harpe de Mauvais Augure
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 28
Age du personnage : 31 ans
Bateau/Equipage : Sans navire fixe
Le mot de la fin : ...Bordel j'ai encore fais coulé le navire!
Date d'inscription : 05/11/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Duncan GRANT (Fiche terminée)   Dim 20 Nov - 2:50


Grant

Duncan



~ Identité ~

Nom : Grant
Prénom : Duncan
Surnom : Clarsàch, La Harpe, le couleur de bateau

Age : 31 ans
Date de naissance : Un des trente et un jours d’Aout

Sexe : Masculin
Race : Humain

Orientation sexuelle : Hétérosexuel

~ Piraterie ~

Nom de pirate : Clàrsach, alias la Harpe Celtique. Et pas la peine de tenter de lui faire accepter un autre surnom sous prétexte qu'un nom de pirate, c'est sensé impressionner voire effrayer et non pas évoquer une sympathique petite musique. Mais après tout, on ne renie pas ses origines.


Nom du bateau : Dernièrement en date, Le Fergus, ...Avant qu’il ne tombe à l’eau. Actuellement SBF. Sans bateau fixe.
Poste sur le bateau : Mousse
Depuis combien de temps : C’est depuis une vingtaine d’années que Duncan ‘déménage’ de navire en navire, incapable de rester sur le même trop longtemps, pour la simple et bonne raison que sur la dizaine de navires sur lesquels il s’est retrouvé à bord, 9 ont lamentablement coulé en sa présence.

~ Apparence ~

Physique : Indiscipliné.
C’est le qualificatif qu’a souvent donné l’entourage de Duncan sans l’ombre d’une hésitation. Hey, Capitaine, l’est là bas, encore à se taper un roupillon au lieu de nettoyer la passerelle. Réveille toi bon sang de blond de mousse !

Indiscipliné dans sa façon d’être et de paraître, et surtout bien fainéant, oui.
Suis pas tout à fait blond, marmonnera ce dernier de sa voix naturellement enrouée, chassant de sa main libre, celui qui tient à le tirer de son réveil. Son autre main, au passant, reste encore fermée sur la bouteille qu’il s’est résigné à finir, après son réveil.

Duncan Grant, c’est en fait le genre de type expressément cool, pépère et tranquille dans toutes les situations : et ça se voit dans son allure générale, ce dadais ni très roux ni très blond mais un savant mélange entre les deux, lui et sa démarche allante, et qui ne se tient jamais bien droit, par flemme ou par simple habitude. Pas aristocrate le moindre du monde, ça c'est certain. Ceux là d'ailleurs accuseraient probablement un manque de savoir-être ou même de laisser-aller, s’ils en venaient à savoir le nombre de choses que cet homme laisse justement aller de bon gré. Mais avant d’en découvrir les pans cachés –pas si cachés que ça- de sa personnalité, il est peut-être utile de retenir l’apparence de ce personnage, un sacré personnage pour ceux qui ont eu la malchance de le croiser en mer. Oui, plutôt utile de reconnaître l’auteur qui vient de faire couler un bateau entier, n'est-il pas? Parce que c'est ce Clarsach là, avec ce surnom de tafiole, qui derrière ses airs de fêtard bien aimable, ose détruire navire sur navire à chacun de des passages... Quelque part vers le début de la trentaine, Duncan Grant est fiché pour être un gars blond-roux, blond vénitien -ou tout ce que l’on voudra bien lui donner en termes de couleur-, et le tout coupé de manière inégale en bataille, ce sont des cheveux qui retombent de façon négligée sur son front et devant ses yeux. Des yeux gris-verts d’où brillent souvent de dangereuses idées aussi brillantes qu’elles sont pourries –pour ne pas dire des idées brillamment débiles... Arborant parfois une barbe vieille de quelques jours lorsqu’il a oublié de se fignoler, arborant aussi, cet air complètement passif pendant des instants durant, comme si quelques fumées nauséeuses lui étaient monté au crâne... En somme, ce mousse qui se fait passer pour une soit-disant harpe, est d’une d’une banalité anodine. Une banalité, qui visiblement fait peur à certain ; mais il paraît qu’il faut l’avoir connu pour comprendre.

Style vestimentaire : Loin d’être un maniaque dans son apparence, Duncan est un bon vivant qu’on a l’habitude de voir avec des vêtements « à la bonne pirate » autrement dit, pas mal dépareillés, ses pantalons devenus pantacourts, ses longues vestes déchiquetés et usés par le temps (et par ses maladresses), quelques trous dans le t-shirt, sans qu’il ne s’en vexe vraiment. Il se pavane à son aise pieds nus, le long en large du navire, ricanant de ses multiples blessures occasionnées, préférant cela que de perdre son temps à retrouver les bottes jumelles entre elles. En même temps, quand on passe son temps à ‘couler le bateau’, on est pas là pour racoler le tissu, où à se chercher un ensemble de luxe avant de plonger à l’eau. Sa maladresse légendaire le connaît bien pour ne pas savoir porter des trucs dont se revêtent les corsaires de la marine royale, qui eux, ne peuvent probablement pas se vanter d’avoir tombé autant de bateaux que Duncan l’a fait, ...même si tentative involontaire.


Signe particulier :Quelques babioles éphémères qui ne durent jamais suffisamment sur un type qui passe son temps à les perdre et les oublier quelque part.



~ Psychologie ~

Caractère :Et donc, involontaire ou pas, Duncan n’est certainement pas fait pour être un pirate. Il aurait été mieux en temps qu’écrivain avec des histoires métaphysique à deux balles. Probablement que ça aurait été le cas, si le destin n’en avait pas décidé autrement. Alors depuis qu’il vit dans le navire, à savoir les navires dans leur généralité, –lorsqu’il n’est pas déjà en train de plonger à l’eau parce qu’il l’a fait couler, Duncan Grant, c’est quant même un chouette type. Enfin, quand il n’est pas en train de se taper un somme au lieu de justement, nettoyer la passerelle, comme le clame l’autre là, depuis tout à l’heure. Pas de souci pour l’heure, parce que ce gars là, c’est le genre à pouvoir pieuter n’importe où il le décide, et il vaut mieux qu’il pionce comme il le fait plutôt que de tenter d’entreprendre quelque chose parce que bon...
Oui bon parce que, ce qu’on dit pas trop, -ouvre la parenthèse- c’est que la plupart des choses dont la Harpe se mêle, finit en catastrophe. Pas la petite catastrophe qui passe avec un petit sourire compatissant, non. Le genre de bordel né d’une boulette qui s’enchaîne sur une autre, qui elle-même se répercute sur un autre, et ce grand tout-ça qui dégénère sur autre chose et... et bah voilà le genre quoi. Concrètement. Qui peut en vouloir à quelqu’un qui se prend les pieds sur la corde reliée au mat, la corde dont personne n’a vu qu’elle était sur le point de craquer, qui justement pète ses derniers fils au moment où le pied de Grant tire la corde et [...] au final, joli le trou dans le mat, mais au moins, -oui au moins- c’est un des seuls bateaux qui a réussi à résister à la malchance suprême de cet espèce de mousse celtique. Irlandais, après rectification. Ce jour là, le trou dans le mat a valu quelques applaudissements à travers tout l'équipage. Oyez, le mousse aurait-il cessé de pouvoir tuer du navire? –Ferme la parenthèse-. Bon. Voilà. Conclusion, c’est jamais trop de la faute de Duncan, sauf que quand même, c’est lui qui déclenche la série de tout ce qui ne le concerne plus après. Le noyau de tout un enchaînement de malheurs, oui, un quelque chose comme ça. Et ben ce délire, c’est presque spirituel, faut croire. Sauf que bon, c’est quand même embêtant lorsqu’il devient réel.

Duncan n’est réellement plus attentif que lorsqu’il s’agit de sujet qui l’intéresse vraiment. Vraiment, ça veut dire les femmes. Alors quand il y en a une dans les entourages, même sa tenue dépenaillée ferait partie de son charme. Le franc succès qu'il connaît auprès des femmes à chaque halte sur la terre ferme, est peut être ce que l’équipage doit le plus lui envier. Et il paraît que le sabre, ça, il sait le manier... rumeurs ou pas rumeur, encore faut-il avoir eu l’occasion de voir Duncan faire autre chose que boire, faire le lézard sur le pont, s'en cramer une de temps à autre, dormir, dormir, dormir. Ou encore couler le navire. Quant au reste, faudra songer à le réveiller et pour faire interagir sa personnalité.

Aime : Lézarder, dormir, boire avec son équipage. Comater sur son pont, en regardant le ciel. Ou comater alors qu'on lui parle. Le son du clarsach -pour le peu de foi où il peut en entendre jouer. Se balader pied nu sur le navire. Aiguiser inutilement ses lames. Faire de l'effet à ces demoiselles. Sur terre, retrouver son point de départ après d'être lamentablement perdu.
Aime pas : Couler ses bateaux.
Loisirs : Couler les bateaux. Voguer dans les quatre mers. Passer son temps à monter des défis ô combien stupidissimes avec d'autres mousses, du moment qu'il puisse en ricaner un bon coup. L'abattage de mouettes quand elles s'agglutinent au dessus du bateau. En terre ferme, son sens de désorientation qui lui permet de faire bien des découvertes.
Talents : Couler les bateaux. S'avère être une fine lame en dernier recours.



~ Sociabilité ~

Famille : Sa vieille mère à qui il lui arrive d’envoyer des nouvelles par pigeon. Aux dernières nouvelles, il serait en France, écrivain en herbe en la compagnie de ses -pseudos- amis poètes.
Amis : Son équipage, ses coéquipiers. En bon optimiste, la terre entière pourrait être son bon pote.
Collègues : Son équipage
Ennemis : Qu’à cela ne vaille, il n’aura pas pu être l’ami des équipages à qui il a coulé leur bateau.
Amour : Peace & love et que l’amour prospère partout dans le monde. En bon pirate, l’amour ne peut être qu’éphémère... quoi qu’il paraît que la Harpe aurait eu une ou aurait une relation rapprochée avec une femmes parmis les équipages adverses ? Mais en fait, c’est qu’il paraît beaucoup de choses.



~ Histoire ~


Quelques années plus tôt, à l’époque où rien ne le destine à une carrière liée à la piraterie, Duncan Grant vivait un village des plus reculés de la contrée. Un village portuaire avec ses mouettes et ses poivrots. Le genre de village où l’emploi précaire n’existe pas et où les garçons se vouent à des métiers de pêcheurs, marchands de tout bord, forgeron... ce genre de métier qui sert à faire perdurer la vie de la communauté. Peut être que si Duncan ne s’était pas laissé emporter par sa propre bêtise, il serait l’un deux en ce moment même. Quoique sa maladresse légendaire ne le voue pas vraiment à un travail où la rigueur est demandée, il aurait quand même pu trouver son grain de sel à mettre. Et puis il faut dire qu’on l’aimait tous bien, ce petit Grant là, malgré tout. Débrouillard même s’il aime s’attirer des ennuis, le sourire cloué au bec, à ricaner avec tout et n’importe qui... Dans ses rêves les plus fous, Duncan voudrait bien être un voyageur aventurier. Il rêve de la liberté, se fiche un peu de l’argent et de ses enjeux, tant que lui a son petit reste pour s’offrir un petit plaisir éphémère...

Pour ne pas s’écarter de trop du contexte, le background dont est issu le jeune Grant est relativement simple : son père est parti un beau jour d’automne pour ne jamais revenir, laissant sa mère seule, qui ne s’en est jamais vraiment remise. Duncan Grant, quant à lui, en grand insouciant de la vie et de la terre entière, s’est retrouvé dans un navire inconnu au bataillon, un soir où lui et ses camarades de jeu se sont lancés le défi puéril de monter dans ce nouveau bateau amarré sur le quais. Et toute la vie en mer de Duncan Grant commence à partir de là.

Ce matin là aux aurores, on découvrira un gamin d’une quinzaine d’années en train de ronfler près du gouvernail, une bouteille à la main. Balancé par dessus bord, repêché par un autre navire, s’ensuit de nombreuses péripéties où Duncan apprendra vite à s’adapter à son nouvel environnement. Il sera officiellement adopté par l’équipage du Fergus après avoir coulé un de navire ennemi, suite à une erreur de manipulation. Contrairement aux autres, Duncan Grant n’aspire ni au pouvoir, ni à la gloire du moment qu’il ait son coin pour roupiller au soleil, un peu n’importe où. Si bien que peu se méfient de lui... du moment où il n’entreprend pas quelque chose qui généralement, aboutit à une destruction de bateau. Quoiqu’il en soit, Grant se fait une place sur le Fergus en tant que mousse, sous le nom de Clarsach, qui en fait ricaner plus d’un. La vie à bord du bateau c’est quand même le pied pour un glandeur de sa trempe ; il s’attèle de bon cœur à ses tâches, passe son temps à roupiller lorsqu’il n’est pas en train de lancer des défis stupidasses avec ses compères... Les années passent ainsi, entre les batailles navales, les voyages sur des mers dont il ne se souvient même plus du nom et peace and love. C’est un grand mystère que le Fergus survive à toute ses maladresses pendant toutes les années suivantes, avant de couler à son tour, suite à l’assaut d’un autre équipage. Ce jour là, l’équipe du Fergus se dissout entre ceux qui sont emportés par la tempête et ceux qui arrivent à sauver leur peau, comme Grant. Parce que si ce dernier sait de fourrer dans des situations les plus inimaginables, il en revient toujours vivant, on ne sait de quelle manière. Échoué près de Myrajh, Duncan arrive un beau jour en barque artisanale –Grant Production- et le voilà qui débarque avec son éternelle bonne humeur sur cette île inconnue.
Pour le meilleur et pour le pire...


~ Hors Rpg ~

Toi : ton nom/surnom : MH
Depuis combien de temps fais-tu du RPG : 5 ans tout au moins
Ton niveau : A niveau d'inspiration
Ta disponibilité pour le forum : Dépendra IRL
Comment as-tu connu Myrajh ? : C’est Wunjo et sa pub.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Grant

La Harpe de Mauvais Augure

La Harpe de Mauvais Augure
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 28
Age du personnage : 31 ans
Bateau/Equipage : Sans navire fixe
Le mot de la fin : ...Bordel j'ai encore fais coulé le navire!
Date d'inscription : 05/11/2011

ID Card
Liste des RPG en cours:
Relations du personnage:


MessageSujet: Re: Duncan GRANT (Fiche terminée)   Lun 19 Déc - 0:15

Màj: J'ai finalement terminé ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narsèç Shernay

Traquenar-Sèç

Traquenar-Sèç
avatar

Nombre de messages : 830
Age du personnage : 34 ans
Bateau/Equipage : Le phare
Le mot de la fin : à On ?
Date d'inscription : 13/07/2010


MessageSujet: Re: Duncan GRANT (Fiche terminée)   Jeu 22 Déc - 22:19

Citation :
Nom de pirate : Clàrsach, alias la Harpe Celtique. Et pas la peine de tenter de lui faire accepter un autre surnom sous prétexte qu'un nom de pirate, c'est sensé impressionner voire effrayer et non pas évoquer une sympathique petite musique. Mais après tout, on ne renie pas ses origines.
Avec un tel nom, on peut que l'accepter content

Bienvenue en jeu Mr Catastrophe ! Ducan vend du rêve, j'ai hâte de voir ce que ça va donner XD

___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Duncan GRANT (Fiche terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Duncan GRANT (Fiche terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myrajh  :: Généralités :: 
Recensement de Myrajh
 :: 
Pirates
-